mardi 7 juin 2011

Échec aux paradis fiscaux

Cette année encore, les contribuables québécois ont versé en moyenne 3395.00 $ d’impôt… et vous avez, vous aussi payé votre part…

Le groupe Échec aux paradis fiscaux invite ses membres et les citoyens à transmettre une carte postale ou virtuelle au ministre des Finances, Raymond Bachand, pour que ce dernier mette fin à cette injustice et agisse concrètement. Alors que, cette année encore, des entreprises et des personnes fortunées réussiront à cacher leur part au fisc grâce aux paradis fiscaux, certains contribuables québécois verseront plusieurs milliers de dollars en impôt provincial. C’est honteux et le ministre des Finances doit mettre fin à cette pratique.

L’existence de paradis fiscaux est particulièrement choquante et inéquitable aux yeux des contribuables de la classe moyenne. Nos gouvernements, très influencés par le milieu des banques et de la finance, permettent aux mieux nantis de mettre à l’abri du fisc une partie de leur richesse et, par le fait même, de devenir de plus en plus riches. La population, qui a elle-même contribué à la création de cette richesse, se retrouve ainsi à payer plus que sa part pour compenser une partie des sommes soustraites par les plus riches et les entreprises.

Les gouvernements du Québec et du Canada s’acharnent à convaincre les citoyens qu’ils n’ont plus les moyens de financer les programmes sociaux créés dans les années 1960 et 1970. Selon nous, si nous en sommes rendus là, c’est principalement parce que l’État s’est privé de très importantes sources de revenus, entre autres, en permettant l’existence des paradis fiscaux. Les programmes sociaux, rappelons-le, ont été créés pour réduire les écarts entre les plus riches et les plus pauvres. Les diminuer ou les abolir ne fera qu’accélérer la croissance de ces écarts.

En ce sens, nous vous invitons à agir en envoyant une carte postale au ministre Raymond Bachand en vous rendant à l’adresse suivante : www.echecparadisfiscaux.ca. Ceux qui le désirent peuvent aussi appuyer la campagne mondiale « Stop paradis fiscaux », destinée aux dirigeants du G20 : http://www.endtaxhavensecrecy.org/fr.

Nancy Legendre, présidente CCBSL

Aucun commentaire: