mardi 24 janvier 2012

Négociation dans les CPE - Un tournant dans les négociations régionales

Rimouski, jeudi 19 janvier 2012, les travailleuses en CPE du Bas-Saint-Laurent, membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) s’adresseront dans les prochains jours aux parents et aux membres des conseils d’administration de leurs CPE pour les sensibiliser au fait que la négociation de leurs conventions collectives ne progresse pas significativement.
« Nous avions convenu d’un protocole d’intensification des négociations avec les mutuelles d’employeurs et le ministère de la Famille et des Aînés (MFA) en décembre dernier, explique Louise Labrie, responsable du secteur des CPE pour la FSSS–CSN. Nous avons accepté de suspendre, jusqu’au 5 février 2012, l’exercice de nos mandats de grève pour donner toute la place à la négociation. »
Malgré le fait que les négociations progressent bien dans la plupart des régions, force est de constater que la négociation stagne dans plusieurs autres. C’est le cas notamment pour les CPE des régions de l’Outaouais, Sept-Îles, Côte-Nord et des Laurentides, membres de la FSSS-CSN.
« Nos vis-à-vis à ces tables de négociation montrent peu de volonté à déployer tous les moyens nécessaires en vue de conclure rapidement une entente satisfaisante, poursuit Louise Labrie. S’ils ne se conforment pas aux exigences du protocole de négociation, nous leur rappelons que nos membres nous ont donné de forts mandats de moyens de pression, incluant cinq journées de grève », souligne-t-elle.
Rappelons que les conventions collectives des travailleuses en CPE sont échues depuis plus de 22 mois. Elles ont déposé leurs demandes il y a de cela plus de 10 mois et attendent toujours un retour par rapport à leurs préoccupations.
La CSN, fondée en 1921, représente plus de 300 000 membres, dont 8500 œuvrant dans 360 CPE, partout au Québec.

Aucun commentaire: