jeudi 9 février 2012

Grève dans les CPE


Sans contrat de travail depuis 2 ans, ce sont maintenant les travailleuses des CPE du Bas-St-Laurent qui exerceront aujourd’hui et demain le 10 février, 2 des 5 jours de grève qu’elles ont donnés comme mandat à leurs exécutifs respectifs!

Rivière-du-Loup, le 9 février 2012, s’adressant aux grévistes de Mont-Joli, Rimouski et Rivière-du-Loup rassemblées pour l’occasion devant le CPE des Jardins Jolis à Rivière-du-Loup, le vice-président de la FSSS, monsieur Daniel Charette, a débuté le point de presse ainsi : « Je salue votre détermination d’avoir pris la courageuse décision d’exercer le moyen de pression le plus lourd de l’arsenal des moyens de pression et je vous assure l’appui plein et entier de la Fédération de la santé et des services sociaux dans cette lutte que vous amorcez aujourd’hui! 

Aujourd’hui, c’est pour dire à vos directions que le temps est venu de régler vos conventions collectives au niveau régional et demain ce sera pour passer un message semblable au gouvernement du Québec pour vos conditions de travail au niveau national» de poursuivre monsieur Charette, faisant ainsi référence au fait que la négociation se déroule parallèlement à deux tables de négociations différentes. 

Rappelons que les CPE touchés par la grève d’aujourd’hui sont au nombre de six, dont le CPE l’Univers des Copains de Rimouski, CPE les Petits Montois de Mont-Joli et pour la région de Rivière-du-Loup, le CPE des Jardins jolis, CPE Jardin de Tintin, CPE La relève des mousses et le CPE Des petits sourires. Ces six centres à la petite enfance représentent 132 travailleuses affiliées à la FSSS-CSN.

Au niveau régional, plusieurs rencontres de négociation ont eu lieu à ce jour. Au terme de la dernière rencontre, quelques éléments sont restés sans réponse dont les principaux : une clause de transparence économique, le temps de préparation pédagogique et le maintien d’une banque de temps accumulé. Sur ces points, la partie patronale refuse de bouger de quelque façon que ce soit.

En date d’aujourd’hui, aucune autre date de négociation n’est au calendrier pour poursuivre la négociation au niveau régional et nous sommes toujours en attente de résultats au niveau national.

Aucun commentaire: