mercredi 6 juin 2012

Centre d’hébergement privé Manoir Les Générations : rejet des offres et grève imminente

Réunis en assemblée spéciale, le 24 mai dernier, la soixantaine de syndiqué-es du Manoir Les Générations, une résidence du Groupe Cogir hébergeant 397 résidents âgés de la région, ont rejeté à 100 % les dernières offres patronales. Membres du Syndicat des travailleurs(euses) des Résidences d'hébergement Rimouski-Neigette (CSN), ces salarié-es ont mandaté leur comité de négociation pour déclencher des moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève au moment jugé opportun.

 Parmi les points en litige figure celui des salaires, qui sont parmi les plus bas dans ce secteur pourtant en forte croissante économique, et ce, en dépit des deniers publics versés par l'Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent pour l'achat d'une trentaine de lits de transition. L'autre point d'achoppement porte sur la durée et la date de fin du contrat de travail collectif. La convention collective est échue depuis le 31 décembre 2011.

Bien que ces salarié-es dispensent des services à des clientèles souvent en perte d'autonomie et qu'ils effectuent le même genre de travail que dans le réseau public, leurs conditions de travail sont largement inférieures. Ainsi, pour des titres d'emploi comparables dans le secteur public, les infirmières auxiliaires, les préposés à l'entretien ménager et les cuisiniers du Manoir Les Générations ont des revenus inférieurs variant de 33 % à 44 % selon le titre d'emploi.

Les salarié-es se disent outrés de voir qu'ils n'atteignent même pas la plateforme salariale en vigueur dans la plupart des résidences privées syndiquées à la FSSS-CSN. Le président du syndicat, René Dextrase, constatant le refus de l'employeur de présenter des offres jugées satisfaisantes, se dit choqué par son attitude à la table des négociations. « Il s'agit là d'un manque flagrant de reconnaissance de notre travail envers nos aînés. Son entêtement n'est plus acceptable. Nos membres sont exaspérés. Il est maintenant temps que l'employeur ouvre les yeux », ajoute-t-il.

 « Alors que les besoins en hébergement sont en constante augmentation dans la région en raison du vieillissement de la population, note Daniel Charrette, vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux, la lutte que mènent ces salarié-es est devenue nécessaire pour relever à un niveau acceptable leurs conditions de travail. Depuis trop longtemps, les propriétaires des centres d'hébergement se sont enrichis sur le dos de leurs salarié-es. Cela doit changer », conclut-il.

Le Manoir Les Générations est géré par le Groupe Cogir, une entreprise immobilière d'importance au Québec, avec une vingtaine de résidences d'envergure pour les personnes âgées, plus de 15 000 logements et condominiums, de nombreux centres commerciaux et immeubles à bureaux.

Le Syndicat des travailleurs(euses) des Résidences d'hébergement Rimouski-Neigette (CSN) est affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux, laquelle regroupe près de 130 000 membres. Pour sa part, la CSN compte plus de 300 000 syndiqué-es provenant de tous les secteurs d'activité.

Aucun commentaire: