mardi 16 octobre 2012

Les employés municipaux de Rivière-du-Loup rejettent les offres de la Ville

C’est d’une même voix que les employés municipaux rejettent les offres de la ville.

Ils étaient nombreux à se présenter à l’assemblée générale du syndicat lundi le 1er octobre dernier, afin de se prononcer sur les dernières offres patronales. Les syndiqués ont encore une fois constaté le manque de volonté de la ville de reconnaître le travail de ses salariés et de signer une convention collective empreinte d’un minimum de respect. C’est donc sans surprise que les travailleurs ont rejeté à l’unanimité ce qu’ils considèrent être une insulte à leur intelligence. Rappelons que lors du début des négociations, à l’automne 2010, le syndicat a fait des emplois sa priorité de négociation rappelant du même souffle que le vrai rôle d’une municipalité est de donner des services aux citoyens. Dans ce contexte, le nombre de salariés réguliers ayant diminué drastiquement depuis le début des négociations, le syndicat se félicite du choix de ses membres. C’est à se demander où vont les taxes que paient les contribuables. Nous avons fait de la protection de nos emplois le principal enjeu de la présente négociation, c’est pourquoi nous disons à monsieur le maire et au conseil municipal: « Des emplois de qualité, ça c’est durable! » Le syndicat des employés municipaux de Rivière-du-Loup est affilié au Conseil central du Bas-Saint-Laurent qui compte plus de 110 syndicats représentant 10 000 membres des secteurs public et privé, de La Pocatière à Les Méchins.

Aucun commentaire: