samedi 3 novembre 2012

Fermeture du Centre Thérèse-Martin, désengagement de l’État et privatisation des services annoncée



Lors de la séance régulière du Conseil d’administration du CSSSK tenue le 30 octobre dernier, le président du CA, monsieur Jean Desjardins, a confirmé aux représentants de la population et des travailleurs la volonté du CSSSK de diminuer l’offre de services d’hébergement public et de favoriser le développement de services privés d’hébergement et de convalescence.

Monsieur Desjardins a de plus confirmé que le développement des services à domicile, qui viendraient palier à la fermeture de lits d’hébergement publics, ne se réalisera pas avant au moins un an alors que l’offre d’hébergement public sera quant à elle amputée dès maintenant. Il a, de surcroît, admis que le CSSSK éprouve des difficultés majeures dans le recrutement du personnel qui doit donner les services à domicile.

Afin d’éviter un bris de service qui pourrait être préjudiciable à la population du Kamouraska, les représentants des travailleurs ont demandé aux administrateurs de décréter un moratoire sur la fermeture du Centre Thérèse-Martin.

Devant le refus de la direction du CSSSK de surseoir à la fermeture du centre et de reporter la diminution du nombre de lits d’hébergement, minimalement jusqu’à la mise en place des services à domicile, les représentants des travailleurs réaffirment leur intention de poursuivre la mobilisation et de tout mettre en œuvre pour éviter une rupture de service.

Dans les prochains jours un plan d’action sera élaboré et soumis à l’ensemble des travailleurs du CSSSK visant à stopper le démantèlement des services publics.

Aucun commentaire: