jeudi 29 novembre 2012

Hier à 16 h 30, les travailleuses du Syndicat des travailleuses des centres de la petite enfance de la MRC de Matane (CSN) des deux établissements du CPE de Matane ont dressé une ligne de piquetage face à l’installation de la rue D’Amour.

Les syndiquées tenaient ainsi à démontrer à leur employeur qu’il n’est pas question qu’elles renoncent à des acquis depuis plus de vingt ans. Aujourd'hui, une rencontre de négociation a lieu.

Les points en litige sont : la banque de temps supplémentaire, la durée du travail, les horaires de travail, le paiement des formations et le maintien de 4 congés. De plus, la direction refuse de convertir en postes à temps complet et à temps partiel, une centaine d’heures actuellement travaillées hebdomadairement.

Rappelons que le CPE a enregistré pour la dernière année, un surplus de plus de 150 000 $ et que le ministère a apporté des améliorations à ses règles de financement, notamment en assumant 100 % de la part de l’employeur au niveau de l’assurance collective.

Si le syndicat doit recourir au débrayage, il avisera les parents au préalable.

Le syndicat est affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) qui compte un peu plus de 125 000 membres dans les secteurs privé et public. La FSSS représente la majorité des travailleuses et des travailleurs en CPE.

Aucun commentaire: