mardi 5 février 2013

Pavillons Immaculée et Sainte-Marie - Des gains importants pour une quarantaine de salarié-es




Les travailleuses et les travailleurs des Pavillons Immaculée et Sainte-Marie (Investissement GL), un centre d’hébergement privé, ont réalisé plusieurs gains importants à l’occasion du renouvellement de leur convention collective.

Parmi les gains, notons l’amélioration de l’accès à de la formation continue, des mesures de santé et de sécurité au travail ainsi que la mise en place d’un comité de relations de travail qui veillera notamment à régler certains problèmes au fur et à mesure qu’ils pourraient surgir dans l’objectif de maintenir un bon climat de travail.

L’ensemble des salarié-es de ces deux pavillons verront leur salaire augmenter de 11 % sur la durée de la convention collective. De plus, les employé-es bénéficieront d’un rattrapage salarial, la première année, variant de 30 à 50 cents l’heure, ce qui permettra de réduire l’écart entre les plus hauts et les plus bas salarié-es. Ils ont également obtenu une bonification des primes de soir et de nuit.

Leur convention collective viendra à échéance le 31 mars 2015, soit en même temps que celles de nombreux autres syndicats FSSS–CSN du secteur ce qui permettra aux syndiqués, s’ils en décident ainsi, de coordonner leur prochaine négociation avec leurs collègues d’autres établissements d’hébergement privés.

Ils ont mené leurs négociations sur la base des revendications communes portées par les syndicats des centres d’hébergement privés affiliés à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) qui comptent quelque 3000 salarié-es de ce secteur en pleine croissance au Québec.

Pour sa part, le vice-président régional de la FSSS au Bas-St-Laurent, Daniel Charette, est heureux des progrès obtenus. « Malgré les gains réalisés, nous avons réitéré notre demande auprès du ministre responsable de la région, Pascal Bérubé, afin d’obtenir une table de travail avec le gouvernement dans le but d’améliorer les conditions de travail, notamment au niveau salarial pour l’ensemble des travailleuses et des travailleurs des centres d’hébergement privé. Le résultat de cette négociation met la table pour qu’en 2015 les centres d’hébergement de la région puissent négocier avec les employeurs à une même table tout le volet normatif de la convention collective ».

La FSSS–CSN compte 1250 000 travailleuses et travailleurs de la santé et des services sociaux dans le secteur public ainsi que dans le privé. Elle est affiliée à la Confédération des syndicats nationaux qui regroupe quelque 300 000 membres dans tous les secteurs d’activités.

Aucun commentaire: