mardi 23 avril 2013

Le syndicat annonce une journée de grève au CPE de Matane le 1er mai prochain

Le 1er mai sera une journée bien particulière pour la quarantaine de salariées du CPE de Matane. Les éducatrices exerceront une journée de grève dans le seul but de ne pas perdre leurs acquis.

Rappelons que la partie patronale semble préférer investir l’argent des parents utilisateurs dans les avocats et autres tracasseries juridiques, au lieu de régler la négociation de la convention collective.

Le Syndicat des travailleuses des centres de la petite enfance de la MRC de Matane (CSN) espère pouvoir compter sur la collaboration des médias afin que les parents soient informés de cette journée de débrayage.

En effet, la direction du CPE a obtenu une injonction en plein congé pascal, limitant à six le nombre de personnes pouvant faire du piquetage devant les établissements et interdisant aux éducatrices de distribuer de l’information aux parents sur le terrain du CPE. De cette façon, la direction prive les parents d’être avisés à l’avance lors d’éventuelles journées de grève.

Mentionnons que la dernière proposition syndicale faisait en sorte d’accepter les propositions de l’employeur sur la totalité des clauses en suspens, à l’exception des quatre congés déjà à la convention depuis plus de vingt ans. Sur ce dernier point précis, le syndicat a proposé de rouvrir la convention collective, si le CPE éprouvait des problèmes financiers en cour de route. C’est donc dire qu’il n’y aurait aucune incidence dramatique pour le CPE.

Le syndicat est affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) qui compte un peu plus de 125 000 membres dans les secteurs privé et public. La FSSS représente la majorité des travailleuses et des travailleurs en CPE.

Aucun commentaire: