dimanche 7 avril 2013

Mensonges et désinformation au CPE de Matane

Le Syndicat des travailleuses des centres de la petite enfance de la MRC de Matane (CSN) tient à dénoncer les mensonges et la désinformation que le comité patronal de négociation régional et la direction du CPE de Matane ont livrés dans un tract distribué aux parents le 3 avril dernier.

En effet, on peut y lire que l’employeur prétend que le syndicat se serait donné une stratégie de huit jours de grève surprise, et laisse entendre que les travailleuses n’auraient pas l’intention de prévenir les parents. Mensonges et désinformation crie le syndicat. Les membres ont bien voté une banque de huit jours de grève, mais ont beaucoup trop de respect pour les parents pour agir comme le prétend la direction.

Le syndicat tient à rappeler que jusqu’à présent, il n’a tenu que 2 ½ jours de grève et qu’à chaque fois il a prévenu les parents par communiqués de presse et en leur distribuant plusieurs jours à l’avance, un tract d’information sur les dates prévues de débrayages. À titre d’exemple, pour la seule journée de grève du 28 mars dernier, il y a eu un communiqué le 18 mars, un autre le 26 mars et les éducatrices ont distribué un tract aux parents le 26 mars. De plus, à chaque fois, le syndicat a demandé à la direction de prévenir les parents.

Le syndicat tient à faire remarquer que c’est la direction qui a obtenu une injonction restreignant et limitant le droit des éducatrices d’informer les parents. 

Le tract de la direction du 3 avril est truffé de mensonges, notamment lorsque l’employeur prétend que le syndicat demande quatre jours de congé de plus. Faux! S’écrit encore une fois la présidente du syndicat. Le syndicat réitère qu’il n’a aucune demande à ce chapitre et que c’est l’employeur qui est en demande. Ce sont des acquis de longue date qui ont déjà fait l’objet d’importantes concessions par le passé, mais aujourd’hui c’est assez!

Le syndicat déclare son intention de respecter l’injonction obtenue par l’employeur et maintient son engagement auprès des parents à l’effet de tout faire en son pouvoir pour les avertir si d’autres journées de grève devaient avoir lieu.

Le syndicat est affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) qui compte un peu plus de 125 000 membres dans les secteurs privés et publics. La FSSS représente la majorité des travailleuses et des travailleurs en CPE.

Aucun commentaire: