mardi 4 juin 2013

Le conseil d’administration du CPE de Matane joue avec le feu

La direction du CPE de Matane contrevient à nouveau à ses règlements généraux. Elle refuse de tenir une assemblée spéciale réclamée par le biais d’une pétition signée par des parents membres du CPE. (Journaux locaux des 28 et 29 mai 2013)

En effet, c’est avec stupéfaction que le syndicat vient d’apprendre l’intention du CA du CPE de reporter l’assemblée générale annuelle des membres à l’automne. Pourtant, les règlements généraux de l’OSBL sont clairs et stipulent : « Les assemblées générales annuelles sont tenues dans les quatre-vingt-dix (90) jours qui suivent la fin de l’exercice financier de la corporation ». Dans ce cas-ci, la date limite est le 29 juin 2013.

Cette décision pour le moins irresponsable, a pour effet de laisser en plan le processus de négociation pour le renouvellement de la convention collective et fait porter sur le dos des personnes salariées et des parents utilisateurs des services, le poids d’un éventuel conflit de travail estival.

Pour le vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Daniel Charette, « en reniant à deux reprises ses propres règlements généraux, qui soit dit en passant, ont force de loi. Il y a lieu de se questionner sur la légitimité des membres de ce conseil d’administration de continuer à y siéger ».

Pour sa part, le syndicat réfléchira dans les prochains jours à la façon dont il entend disposer de la banque de cinq jours de grève restante et évaluera la possibilité de retourner en assemblée générale à la recherche d’un nouveau mandat de grève.

Le Syndicat des travailleuses des centres de la petite enfance de la MRC de Matane (CSN) est affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) qui compte un peu plus de 125 000 membres dans les secteurs privé et public. La FSSS représente la majorité des travailleuses et des travailleurs en CPE.

Aucun commentaire: