jeudi 16 octobre 2014

Décisions sans précédent de la Commission de l'équité salariale - Un baume sur une injustice qui persistait à l'endroit de milliers de RSG depuis 2007

C’est avec satisfaction que les membres des deux syndicats des responsables en service de garde en milieu familial (RSG) affiliés à la CSN accueillent les deux décisions de la Commission de l'équité salariale (CES), rendues le 30 septembre 2014.

Rappel des faits
En janvier 2009, une RSG, membre de la CSN, a déposé une plainte à la CES alléguant que les responsables de service de garde auraient dû être incluses dans l'exercice d'équité salariale du Centre de la petite enfance Les Amis Gators. Une autre RSG a également déposé une telle plainte dans un autre CPE. La CSN a été la seule organisation syndicale à effectuer des représentations à la CES pour obtenir gain de cause dans ce dossier.

La CSN alléguait que le CPE Les Amis Gators avait omis d'inclure les RSG dans sa démarche d'équité salariale, alors qu'elles étaient des personnes salariées au sens de la Loi, et ce, jusqu'à l'obtention d'un statut particulier avec l'adoption de la Loi 51, en juin 2009. La CES a donc jugé à l'unanimité que les RSG auraient dû être visé par un exercice d'évaluation de leur emploi aux fins de l'équité.

Pour Caroline Fournier, présidente du Syndicat des responsables en service de garde en milieu familial de la région de Rimouski (CSN) : « c’est une victoire importante remportée par la CSN. Cela confirme la justesse du choix effectué par nos membres l’automne dernier à l’effet de joindre les rangs de la CSN ». De son côté, Cynthia Desbiens, présidente du Syndicat des éducatrices et éducateurs en milieu familial de la région de la Matapédia (CSN), renchérit de la façon suivante : « chez nous, les RSG n’ont jamais douté de leur choix et aujourd’hui, la CSN nous le démontre encore ».

En terminant, les deux présidentes s’accordent pour dire qu’il ne fait aucun doute que cette victoire aura des répercussions sur l’ensemble des RSG au Québec, ce qui est des plus réjouissant pour nos consœurs.

À propos des RSG et de la CSN
La moitié des RSG sur le territoire du Bas-Saint-Laurent sont représentées par la CSN et elles sont affiliées à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN), qui elle représente quelque 130 000 membres provenant des secteurs privés et publics.

Aucun commentaire: