jeudi 1 octobre 2015

La CDR Bas-Saint-Laurent/Côte-Nord continue ses activités et rejette le plan de centralisation des services coopératifs!

L'équipe du Conseil central du Bas-Saint-Laurent-CSN est fière de la décision, prise mardi soir dernier, par l'assemblée générale de la Coopérative de développement régional du Bas-Saint-Laurent/Côte-Nord. Nous tenons à la féliciter de garder accessible ce service essentiel au développement de nos deux régions. Nous voulons aussi féliciter les gens qui œuvrent au sein de la CDR au bénéfice de toute la population du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord.


La Coopérative de développement régional (CDR) Bas-Saint-Laurent/Côte-Nord – coopérative de solidarité a résolu unanimement de continuer ses opérations et son rôle d’association régionale des coopératives du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord lors de son assemblée générale qui s’est tenue le 29 septembre 2015 à Rimouski. Par conséquent, la CDR Bas-Saint-Laurent/Côte-Nord ne fusionnera pas avec la nouvelle structure imposée par la Direction des coopératives du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE). «Le plan gouvernemental de la Direction des coopératives du MEIE de centraliser les services de développement coopératif constitue une perte de service pour nos coopératives et pour tous les projets coopératifs futurs dans nos deux régions. La décision unanime de nos membres démontre notre détermination à continuer à offrir des services à nos coopératives et à nos communautés même sans l’appui financier du gouvernement!» explique le président du conseil d’administration, M. Jean-Marie Potvin.

La Direction des coopératives du gouvernement du Québec annonçait aux CDR en mai dernier que l’Entente de partenariat coopératif, qui rémunère les services des CDR dans chaque région pour assurer le développement des coopératives et des projets coopératifs au Québec depuis plus de 15 ans, serait réservée à une structure centralisée. La nouvelle structure du nom « Coopérative de développement régional du Québec » propose à nos deux régions une seule ressource humaine pour couvrir l’ensemble du territoire, alors que notre CDR actuelle compte 5 employés. De plus, la nouvelle structure qui sera basée à Québec nous fait perdre le pouvoir de décider les orientations et les priorités de développement sur nos deux territoires!

Sachant que l’appui au développement des projets coopératifs nécessite des ressources humaines qualifiées sur place pour appuyer les groupes promoteurs de projets et que le territoire à couvrir est immense, le plan gouvernemental représente des pertes de service critiques pour nos deux régions! C’est pourquoi la trentaine de membres de la CDR présents à l’assemblée générale ont décidé unanimement de ne pas accepter de fusionner avec cette nouvelle structure et de continuer d’offrir les services de développement coopératif et ce, même si nous n’avons plus le support financier du programme. « Ce qui importe pour nos coopératives membres du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord, c’est de maintenir le même niveau de service de développement coopératif dans nos régions et la restructuration imposée par la Direction des coopératives ne pourra en aucun cas répondre aux besoins de nos coopératives et de nos communautés », selon Martin Gagnon, directeur général de la CDR BSL/CN - cs.

La CDR Bas-Saint-Laurent / Côte-Nord - cs maintient ainsi son offre de service aux coopératives du territoire et présentera, dans les prochaines semaines, son plan d’action. La CDR travaille à partir de maintenant à établir des partenariats avec d’autres organismes des deux régions. Un projet d’association a aussi été adopté par l’assemblée et sera annoncé officiellement dans les prochains jours.

L’assemblée des membres a salué le travail du conseil d’administration et de l’équipe de travailleurs de la CDR qui ont traversé des mois difficiles d’incertitude suite aux déplorables décisions gouvernementales.

À propos de la CDR
Créée en 1993, la Coopérative de développement régional (CDR) Bas-Saint-Laurent/Côte-Nord est une coopérative de solidarité qui regroupe plus de 125 membres, qui sont des coopératives, partenaires, travailleurs et individus qui croient au développement coopératif pour nos deux régions et souhaitent avoir des services experts dans ce domaine. La mission de la CDR est de favoriser le développement de projets coopératifs sur le territoire. Pour plus d’information sur l’option coopérative, la CDR vous invite à consulter son site Internet www.cheznouscestfoule.coop, sa page Facebook et son compte Twitter.

Aucun commentaire: