vendredi 20 janvier 2017

Reprise des négociations chez Cédrico de Price

(Rimouski, le 20 janvier 2017). C’est en présence du conciliateur du ministère du Travail, monsieur Jean Nolin, que reprenait ce matin les négociations en vue du renouvellement de la convention collective entre le syndicat et l’employeur, Le groupe Cédrico, pour son usine de Price.

Les négociations qui avaient débuté en septembre dernier ont achoppé juste avant le congé des Fêtes, principalement sur les clauses à incidence monétaire.

Rappelons que juste avant la dernière rencontre de négociation de décembre, les membres avaient rejeté à scrutin secret les offres patronales et avaient confié à leur exécutif syndical, dans une forte majorité, un mandat de moyens de pression.

Les travailleurs ont encore en mémoire les concessions et les efforts qu’ils ont faits lors de la négociation précédente afin d’aider l’entreprise alors en difficulté.

Les syndiqués sont d’avis que l’heure est maintenant arrivée pour un retour d’ascenseur.

Afin de démontrer leur bonne foi, les travailleurs ont choisi en cette première journée de conciliation de laisser une chance à la négociation. Par ailleurs, la patience a ses limites, prévient le syndicat qui n’écarte pas l’exercice de moyens plus « lourd » si leur comité de négociation ne perçoit pas d’ouverture du côté patronal.

À propos
Le Syndicat des travailleuses de Cédrico (CSN) est affilié au Conseil central du Bas-Saint-Laurent-CSN, qui regroupe 110 syndicats représentant 10 000 membres. Quant à la CSN, elle représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs, et ce, tant dans les secteurs privé que public.

Aucun commentaire: