lundi 24 septembre 2018

Les membres du Syndicat du personnel de bureau, des techniciens et professionnels de l’administration du CISSS du Bas-Saint-Laurent – CSN ont leur convention collective locale

(21 septembre 2018). Au terme d’une assemblée générale tenue en plusieurs séances à travers toute la région, et se terminant hier soir à Rimouski, les travailleuses et travailleurs du SPBTPA, se sont prononcés majoritairement en faveur des termes de leur nouvelle convention collective locale.

Un défi de taille
Faisant suite à la création du CISSS, cette négociation prenait pour la première fois une dimension régionale devant mener à l’uniformisation de clauses et sur les façons de faire existantes avant la fusion de l’ensemble des services sur le vaste territoire du Bas-Saint-Laurent. Alors qu’auparavant il existait 12 conventions collectives locales, il n’en reste plus qu’une seule qui prendra effet avant la fin de l’année et demeurera en vigueur jusqu’à ce que le syndicat et l’employeur conviennent de la modifier.

Des sujets sensibles
Le contrat de travail de ces 1158 syndiqué-es, membres d’un syndicat affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN, encadre 26 matières ayant un impact direct sur le quotidien des salariés par exemple : les horaires de travail, l’attribution de poste, la formation, les mouvements de main d’œuvre, la gestion des congés et des vacances ainsi que des remplacements.

Une convention locale sécurisante
Les syndiqué-es ont obtenu des gains au chapitre des horaires de travail et des assignations qui seront désormais connus 7 jours à l’avance pour une période de 4 semaines. Les personnes de la liste de rappel ne seront pas obligées d’accepter de travailler à plus de 50 km de leur domicile et pourront, si elles le désirent, se limiter à un seul port d’attache ou exprimer leur disponibilité sur l’ensemble du territoire du CISSS.

Les travailleuses et les travailleurs de concert avec l’employeur ont aussi réussi à sécuriser des emplois en encadrant la création de postes fusionnés et en favorisant les postes à temps complet.

De nouvelles façons de faire
Appelé à commenter, la présidente du syndicat, madame Annie Hudon, a déclaré : « L’uniformisation des conditions à l’intérieur d’une convention locale à dimension régionale a bien sûr pour effet de changer les façons de faire à plusieurs endroits, mais puisque cela devrait faciliter la conciliation famille-travail, nos membres sont sécurisés et y trouvent leur compte. Nous avions des objectifs de négociation, ils sont atteints. Nos membres sont satisfaits. Nous avons raison d’être fiers des résultats de la négociation. »

Le Syndicat du personnel de bureau, des techniciens et professionnels de l’administration du CISSS du Bas-Saint-Laurent – CSN est affilié au Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CSN) qui regroupe plus de 8 500 membres des secteurs public et privé, répartis au sein de 96 syndicats. Il est aussi affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux qui compte plus de 110 000 membres dans les secteurs public et privé.

Aucun commentaire: