mardi 12 mars 2019

UNE NOUVELLE CONVENTION COLLECTIVE CHEZ BÉTON PROVINCIAL DE MATANE

(Matane, le 11 mars 2019) C’est le 8 mars, à Matane, que les quelque 65 salariés membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs du béton du Bas-Saint-Laurent-CSN ont entériné à 79 % l’entente de principe pour le renouvellement de leur convention collective. Ils ont donné leur aval à la nouvelle convention, conditionnellement à une entente concernant le protocole de retour au travail.

La nouvelle convention se terminant en 2024 apporte plusieurs bonifications des conditions de travail et des majorations annuelles de salaire incluant une clause de protection concernant l’IPC pour les deux dernières années. De plus, au chapitre des améliorations, on retrouve : le droit à la convention pour les salariés à l’essai, une bonification des droits syndicaux, de la procédure de grief, des mouvements de main d’œuvre et affichages de postes, du temps supplémentaire, des congés de maladie et obligations familiales, des congés mobiles, des primes et finalement des allocations pour habillement et équipements de sécurité. La rétroactivité salariale s’étendra jusqu’au 1er janvier 2018 et un bonus de signature sera versé à chacun des salariés.

Rappelons que les travailleurs de Béton Provincial de Matane ont été mis en lockout le 17 octobre 2018 par l’employeur. Le syndicat se réjouit que la solidarité démontrée par les travailleurs de l’usine, tout comme celle des syndicats membres de la CSN, ait convaincu l’employeur de négocier de bonne foi. Les changements apportés au comité patronal de négociation et à la direction de l’usine sont porteurs d’un renouveau qui sera bienvenu pour la suite des choses. Les travailleurs peuvent se réjouir d’avoir gagné le respect.

Maintenant qu’ils ont une convention collective négociée, les travailleurs ont bien l’intention de continuer à s’impliquer notamment au chapitre des relations avec l’employeur et particulièrement en ce qui a trait à la santé et la sécurité au travail. Le syndicat souhaite contribuer à trouver des solutions à la pénurie de main-d’œuvre et assurer ainsi la rétention du personnel afin de faire de Béton provincial un milieu attractif pour les chercheurs d’emploi.

Pour le président du syndicat, Tommy Thibeault, les membres peuvent garder la tête haute et se féliciter de la solidarité exprimée par tous pendant toute la négociation. « Il est maintenant temps de tourner la page et de remercier les syndicats CSN pour leur démonstration de solidarité », de déclarer le président en terminant.

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du béton du Bas-Saint-Laurent-CSN est affilié au Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CSN) qui regroupe plus de 8 500 membres des secteurs public et privé, répartis au sein de 96 syndicats. Il est aussi affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM- CSN) qui rassemble plus de 25 000 travailleuses et travailleurs réunis au sein de quelque 320 syndicats et provenant de toutes les régions du Québec.

Aucun commentaire: